L’ACEB vous informe sur le « Projet » de centre de méthanisation sur la commune de Bousbecque

Quel rôle joue l’Association Citoyenne pour l’Environnement à Bousbecque dans le dossier de projet d’installation d’un centre de méthanisation à Bousbecque ? Pour quel objectif ?

Notre rôle : Surveiller, analyser et alerter si nécessaire afin que l’environnement et le cadre de vie des Bousbecquois soient préservés. Voilà le rôle que joue l’association.

Notre objectif premier sur le sujet est de comprendre le projet en question et de mesurer ses impacts directs et indirects.  Les investigations que nous avons menées tant sur le volet technique que sur les expériences des populations déjà au contact d’un centre de méthanisation montrent des impacts divers, notamment visuels mais surtout olfactifs (les mauvaises odeurs ) !  Il faut savoir que c’est toujours là (les mauvaises odeurs) et à chaque mise en place d’un centre de méthanisation le premier point de discorde entre les porteurs de projet et la population environnante.

Un centre de méthanisation à Bousbecque !  Cela pose un certain nombre de questions :   C’est quoi ?  C’est où ?   C’est comment ?  Et avec quels impacts ?  Telles sont les questions que nous nous posons.  Un centre de méthanisation est, à priori, une infrastructure de type écologique. On recycle des matières organiques pour en faire du Bio-gaz. Oui, mais c’est sans compter les effets indirects potentiellement négatifs sur l’environnement (perte de méthane et d’ammoniaque dans l’atmosphère au dépend de la couche d’ozone) et le voisinage (diffusion de mauvaises odeurs tenaces). Conséquences sur lesquelles il faut être très vigilants !   Où ?  Voir le plan d’implantation ci-dessous.

Pour cela, notre association, à son initiative, a rencontré le 23 août 2017 les porteurs du projet de centre de méthanisation sur la commune de Bousbecque (les porteurs du projet sont 12 agriculteurs issus des communes alentour y compris Bousbecque). Une première rencontre ayant pour objectif d’apporter à notre association les informations les meilleures et les plus fiables sur le projet en question. Histoire de se faire une idée précise du projet.  Nos interlocuteurs ont répondu aux 30 questions et interrogations que le projet a fait émerger.  Une rencontre que l’on peut qualifier de constructive et qui nous éclaire sur l’ensemble du sujet. Les porteurs du projet ont dit vouloir faire de leur projet de centre de méthanisation un projet «  exemplaire » en terme de qualité  !

Cette rencontre est une première étape qui ouvre le dialogue entre les porteurs du projet et notre association environnementale. Nous souhaitons, bien entendu, que le dialogue se poursuive tant que le projet se construit et au delà si ce dernier devait se concrétiser. C’est là tout l’objet de notre démarche. Pour quoi faire en final ?  Tout simplement pour veiller, en cas de réalisation bien entendu, à ce que ce projet et ses infrastructures soient de la plus haute qualité.

Rien n’est encore fait, le projet n’étant encore qu’un projet !  3 éléments conditionnent le passage de l’état de projet à l’état de réalisation :
1) Trouver l’investissement nécessaire (3 à 4 millions d’euros),
2) Obtenir l’accord de GRDF d’introduire le bio-méthane dans le réseau,
3) Démontrer la nécessaire rentabilité du projet.  La position des porteurs du projet, à savoir l’abandon ou la réalisation du projet, sera connue fin 2017, début 2018 !

Affaire à suivre ……

Pour plus d’informations sur ce dossier, vous pouvez contacter Benoit VOUTERS : aceb.benoitvouters@free.fr

implantation

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *