Le zéro déchet, c’est quoi ?

Il suffit de regarder notre poubelle pour constater que nous jetons beaucoup de choses : des emballages en tout genre, des plastiques, des aliments (les assiettes qu’on ne finit pas ou alors des aliments qu’on a même pas entamés), etc… La liste est longue, très longue… Tous ces déchets ne disparaissent pas miraculeusement une fois qu’ils sont dans notre poubelle. Pour être fabriqués et arriver jusqu’à nous, ils consomment beaucoup d’énergie. Et une fois dans notre poubelle, au mieux ils sont recyclés sinon ils finissent incinérés voire pire dans une décharge à ciel ouvert. Et tout ce processus lui aussi est énergivore en plus d’être très polluant.

Mais tout ceci n’est pas une fatalité, il existe une solution : le zéro déchet. C’est à dire prendre conscience que nos modes de consommation engendrent beaucoup de déchets et donc qu’ils ont un lourd impact sur notre environnement, modifier nos habitudes de consommation pour limiter nos déchets, consommer de façon plus raisonnable et ainsi réduire notre empreinte écologique.

Même si le terme de « zéro déchet » peut faire peur, c’est pourtant à la portée de tous de mettre sa poubelle au régime grâce à des gestes simples. Tout d’abord il faut avoir à l’esprit les 5 grands principes du zéro déchet qui sont :

  • REFUSER les sacs sacs en plastique, les emballages inutiles et les produits suremballés, les produits à usage unique ou de mauvaise qualité.
    Quelques exemples de gestes simples : avoir toujours sur soi un petit sac en tissu ou tote bag (c’est facile à plier et ça prend peu de place dans le sac à main), vous ne serez plus pris(e) au dépourvu lorsque vous faites une petite course et vous n’aurez plus besoin de sachets en plastique. Privilégier les produits sans emballage (acheter en vrac) ou avec le minimum d’emballage ou encore, si vous ne pouvez pas faire autrement, avec un emballage recyclable (bocaux en verre, boîtes en carton ou boîtes de conserve). A-t-on vraiment besoin du carton d’emballage des yaourts ? Vous savez celui que l’on jette dès qu’on arrive à la maison…
  • REDUIRE  Avant d’acheter un article, se demander si il nous sera vraiment utile ou si il finira dans un placard à prendre la poussière. Se demander si on ne peut pas plutôt le louer ou en emprunter un à quelqu’un. Faire la chasse au gaspillage alimentaire et au gaspillage énergétique.
    Quelques exemples de gestes simples : recycler les restes de légumes dans une quiche, recycler le vieux pain pour faire de la panure maison, etc…
  • REUTILISER Donner à des associations ou à des proches ce dont on n’a pas plus besoin ou ce dont on ne veut plus au lieu de le jeter, acheter d’occasion, réparer les objets au lieu d’en acheter d’autres. Bref, prolonger la vie des objets…
    Quelques exemples de gestes simples : acheter de la vaisselle ou des vêtements sur les marchés aux puces ou à Emmaüs, donner les livres que vous avez déjà lus à des bibliothèques municipales ou à un trocs de livres près de chez vous (il y en a un au cinéma le Foyer à Bousbecque et un à la ferme du Vinage à Roncq par exemple), donner les objets dont vous ne voulez plus à la Donnerie à Bousbecque. Réutiliser les bocaux en verre pour stocker de la nourriture ou tout autre chose.
  • RECYCLER et donc bien trier quand on jette un déchet…
  • COMPOSTER Un petit bout de jardin suffit pour y déposer ses épluchures de légumes, de fruits, les coquilles des oeufs, etc… Il existe même des composteurs pour balcon ! Non seulement, votre poubelle sera vite allégée grâce au compostage mais en plus vous obtiendrez un beau terreau que vous pourrez réutiliser au potager ou dans vos pots de fleur.

Le zéro déchet c’est aussi une philosophie de vie. C’est favoriser la qualité à la quantité (un objet de bonne qualité durera plus longtemps). C’est acheter local pour limiter son empreinte carbone mais aussi favoriser l’emploi local. C’est surtout consommer différemment pour avoir une meilleure qualité de vie. Enfin c’est favoriser le fait maison.

On peut s’intéresser au zéro déchet pour des raisons autres qu’écologiques. Ce peut être pour des raisons économiques. Par exemple en limitant le gaspillage alimentaire, on fait de grosses économies. Fabriquer soi-même ses produits d’entretien est aussi très économique. En effet, on peut tout nettoyer chez soi avec du vinaigre et du bicarbonate ! Non seulement fabriquer ses produits ménagers ou cuisiner soi-même c’est économique mais en plus c’est bon pour la santé. Et c’est la troisième bonne raison de se lancer dans le zéro déchet ! On limite ainsi les perturbateurs endocriniens qui se trouvent dans les produits de nettoyage industriels et dont on entend de plus en plus parler. On limite aussi les conservateurs, les colorants et autres additifs en préparant de bons petits plats maison.

Bien sûr le zéro déchet bouscule nos habitudes, c’est pourquoi il ne faut pas tout changer d’un coup mais y aller progressivement et à son rythme. C’est la clé de la réussite du zéro déchet ! Il suffit de commencer par un petit geste simple à faire, celui de votre choix, à vous de voir ce qui vous semble le plus facile à mettre en place. Une fois ce geste devenu habituel, faites-en un autre puis un autre puis un autre… Lorsqu’on réussit un geste simple, on a envie de soi-même d’en faire plus et petit à petit nos habitudes changent de façon naturelle.

Depuis 2015, la ville de Roubaix a mis en place les « défis familles ». Une centaine de familles se sont inscrites à ce programme et se sont engagées à diminuer leur production de déchets. Résultats, en un an elles ont réduit de 45% en moyenne leurs déchets ! Devant ce bilan très positif, l’expérience a été renouvelée cette année et le succès fut au rendez-vous car de nombreuses familles se sont inscrites pour cette deuxième édition. Le succès de ce programme est du aussi à l’accompagnement de ces familles qu’a mis en place la mairie à travers des ateliers, des réunions d’échanges et l’organisation d’événements zéro déchet. Pour en savoir plus, vous pouvez vous rendre sur le site Roubaix Zéro Déchet.

L’exemple de Roubaix, un exemple à suivre ? Et pourquoi pas ! C’est pourquoi l’ACEB met en place un groupe de travail sur le zéro déchet et organise sa première réunion le 21 septembre à partir de 18h30 à la salle des Jonquilles à Bousbecque. Cette réunion aura pour but de se rencontrer, de partager notre expérience, de s’informer, de s’entre-aider voire de se lancer dans l’aventure. On vous attend nombreux !

Si vous souhaitez en apprendre plus sur le zéro déchet, vous pouvez lire le livre de Béa Jonhson « zéro déchet » ou encore le livre « famille presque zéro déchet, ze guide » de Jérémie Pichon et Bénédicte Moret.Voici également une sélection de quelques sites ou blogs intéressants :

https://www.zerowastefrance.org/fr qui est le site officiel du mouvement Zero Waste en France et qui met à la disposition de tous de la documentation

https://www.zerowastefrance.org/fr/articles/281-zero-dechet-les-100-sites sur cette page de Zero Waste France sont recensés des blogs et sites très intéressants

http://www.famillezerodechet.com/ qui aborde le sujet avec humour, on y trouve aussi quelques recettes de produits d’entretien maison

http://vieverte.fr/ qui a notamment plusieurs articles intéressants pour les débutants

http://www.untrucparjour.org/ qui regorge d’astuces

http://www.sortirlespoubelles.com/  ou encore http://www.lacabanedemoe.com/ qui retracent l’aventure de blogueuses dans le zéro déchet

https://echosverts.com/ qui lance des défis zéro déchet sympas

http://raffa.grandmenage.info/ pour faire ses produits d’entretien maison

Sans oublier les sites et blogs de cuisine (comme Marmiton pour préparer de bons petits plats maison), pour apprendre à faire ses produits cosmétiques ou ses produits d’entretien soi-même, pour apprendre à coudre, etc…

3 Commentaires

  1. Super article !! On commence quand ? A oui, c’est le 21 septembre 😉

  2. j’essaierais de venir, si je ne finis pas trop tard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *