Méthanisation : position officielle de l’Association Citoyenne Pour l’Environnement à Bousbecque

Courrier adressé par mail le 15 juin 2017 à Monsieur le Maire et à l’ensemble du conseil municipal de Bousbecque :

Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les Conseillers Municipaux,

Suite au dernier conseil municipal où le nom de notre association a été cité, nous devons faire une mise au point sur notre position, pourtant déjà exprimée dans une lettre ouverte qui vous a été adressée en janvier 2017.

Depuis des mois, notre association réclame une concertation avec les agriculteurs. Pour l’instant, il n’y a pas eu de concertation, ni avec l’association, ni avec les riverains. Nous sommes dans la phase où nous essayons d’avoir des informations.

Rappelons que la concertation est l’action, pour plusieurs personnes, de s’accorder en vue d’un projet commun.

Le nom de notre association ne doit donc pas servir de « caution citoyenne » pour faire accepter ce projet, comme auraient pu le comprendre les personnes présentes au conseil municipal du vendredi 9 juin.

Ma position personnelle rejoint celle de l’association. Mon nom a été cité dans un document de travail distribué aux membres du conseil municipal. Je suis bien entendu soucieux de l’aspect paysagé que pourrait prendre le site, et je suis prêt à être force de proposition dans le cadre d’une vraie concertation qui n’a pas encore commencée. C’est pourquoi j’ai été « plus que surpris » de voir mon nom utilisé, à mon insu, dans un document qui a servi aux membres du conseil municipal pour prendre une décision.

Voici un point sur les actions que nous avons menées pour nous accorder avec les agriculteurs :

– Une réunion en avril 2017 avec Mme Delefortrie, qui a été un premier contact mais qui n’as pas abouti sur quelque chose de concret.

– La réunion d’information du 7 juin, durant laquelle nous avons proposé aux porteurs du projet d’étudier les autres emplacement possibles, et éventuellement de financer les surcoûts liés à un autre emplacement, sans succès pour l’instant. La signature de la promesse de vente n’augure rien de bon de ce coté là. Nous déplorons que le choix de l’emplacement de l’unité de méthanisation n’est pas fait l’objet d’une concertation, car c’est un point très contesté du projet et qui mobilise contre lui.

– Nous avons également proposé aux porteurs de projet une charte qui comporte des critères de gouvernance, mais aussi des critères agricoles, environnementaux et énergétiques afin que le projet soit exemplaire en tous points et puisse bénéficier d’un financement participatif via le fond d’investissement « Énergie Partagée ». Nous attendons leur réponse.

Je vous rappelle que la crise économique, sociale et écologique que nous traversons nous impose d’aider les agriculteurs à pratiquer une agriculture de plus en plus respectueuse de l’environnement. Les critères de cette charte sont étudiés dans cet objectif.

Je vous rappelle également que la maintenance des installations et les pratiques peuvent malheureusement dériver. Certains retours d’expérience sont loin d’être satisfaisants, et les services en charge des ICPE ne sont pas en mesure de contrôler régulièrement les installations. D’où l’importance des critères de gouvernance, de la qualité des installations, de l’implication des citoyens et des collectivités territoriales soucieuses de l’intérêt général, et de la création d’un comité de suivi qui serait un outil de gestion optimale de l’unité de méthanisation.

La charte d’Energie Partagée : http://energie-partagee.org/wp-content/uploads/2017/04/Charte-Methanisation-Energie-Partagee.pdf

Je vous prie d’accepter mes sincères salutations

Nicolas Degrave

Association Citoyenne pour l’Environnement à Bousbecque

Mail : contact@acebousbecque.fr

http://acebousbecque.fr/

https://www.facebook.com/associationcitoyennepourenvironnementbousbecque/

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *